Groupe LOTUS : Rapport annuel 2012 sur la situation des droits de l’homme en Province Orientale

Le Groupe LOTUS a eu à suivre ces événements à travers ses antennes se trouvant dans
certains districts de la province orientale dans leur devoir de monitoring durant toute l’année 2012. Les données récoltées à travers les actualités présentées par la Radio Okapi et certain témoignages ont également facilité la rédaction de ce rapport.
Ainsi, au terme de ce rapport annuel qui retrace ce qu’a été la situation des droits de l’homme dans son ensemble et sa répercutions sur la population de la province orientale où la protection des droits humains se retrouve négligée, voire même oubliée de part et d’autres.
Cependant, l’incapacité du Gouvernement congolais de faire taire les groupes armés se trouvant sur son territoire et d’assurer convenablement la sécurité des personnes et de leur bien demeure l’inquiétude généralisée pour la population. La protection et l’encadrement des
communautés contre toute attaque et pillage se trouvent aussi parmi les devoirs sacrés de l’Etat conformément à la déclaration universelle des droits de l’homme et à la Charte Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples.
Les irrégularités constatées ont été légions à savoir : le dysfonctionnement de la justice et des ses services, les arrestations arbitraires et tracasseries, l’insuffisance de la protection de la population par les services attitrés de l’Etat, les exactions continuelles (viol, assassinat, torture et pillage) commises par les groupes armées et les éléments de l’armée régulière sur le territoire congolais.
Toutes ces péripéties constatées nécessitent une attention soutenue du Gouvernement congolais afin de mettre les forces négatives hors d’état de nuire sur toute l’étendue du territoire national et de restaurer l’autorité de l’Etat. Cliquez sur Rapport sur la situation des Droits humains dans la Province Orientale en 2012 pour l’avoir en intégralité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *